Lyon Surveillée

.

Rassemblement lyonnais d’opposition au projet de loi sur le renseignement

Samedi 2 mai 2015 à 15h

Place des Terreaux (Lyon)

À l’initiative de citoyens mobilisés et avec le soutien d’associations citoyennes et professionnelles de défenses des libertés, ce rassemblement appelle chacune et chacun à venir exprimer et manifester son refus d’une loi sur le renseignement qui met en place une surveillance de masse inefficace, intrusive et inutile.

.Lyon Surveille

Vous trouverez sur cette page des informations et des outils complémentaires:

  • pour connaitre les raisons de s’engager contre ce projet de loi
  • pour solliciter l’attention des élus
  • pour apprendre à protéger sa vie privée

.

Le fil d’info : @lyonsurveillee

Cette page s’inscrit dans l’action initiée sur http://sous-surveillance.fr

 .

.

.

.

Les raisons de s’engager contre le Projet de Loi Renseignement

.

Vous trouverez ici de plus amples informations sur le contenu même du projet de loi, et des explications claires sur ses dangers.

(#PJLRenseignement sur Twitter)

Pour aller plus loin…

  • Compte rendu des débats à l’Assemblée Nationale par NextImpact : Jour 1 ; Jour 2 ; Jour 3
  • Compte-rendu des mêmes débats par l’Assemblée Nationale : Compte-rendu

.

.

Agir en citoyen : comment protester contre ce projet de loi ?

.

Une fois informé sur ce projet de loi, nous vous invitons à agir et faire entendre votre voix, voici plusieurs moyens de le faire :

  • Contacter les députés par mail ou directement par téléphone (appel gratuit avec le Pi-phone) : Sous-surveillance.fr
  • Différents modèles de mail à vos députés, pour vous inspirer : ici, , par ou encore par ici
  • Signez la pétition (déjà plus de 100 000 signataires) : Signez ici
  • Pour les acteurs du numérique, inscrivez-vous ici
  • Venez aux rassemblements, manifestez-vous !
  • Lien du flyers à imprimer et distribuer/partager : le poisson-mouchard

.

.

Apprenez à protéger votre vie privée

.

Pour une navigation plus sûre et libre sur le Net, voici quelques conseils :

  • Chiffrez vos mails
  • Chiffrez vos appels et SMS avec l’application android Textsecure et redphone
  • Utilisez un VPN
  • Installez et utilisez Tor
  • Encouragez vos amis à faire de même !
  • Voici un site simple et clair pour reprendre le contrôle sur vos données : http://www.controle-tes-donnees.net/

Tout cela est simple, gratuit et bien plus sûr pour votre vie privée et celle de votre entourage !

.

.

Communiqué

.

Une loi discrètement élaborée, examinée en urgence : les associations sonnent l’alerte
Ce projet de loi examiné « en urgence » à l’Assemblée Nationale [1] était relativement méconnu, voire accepté par la population [2]. Mais un mouvement de contestation prend de l’ampleur [3],initié et soutenu par :
des ONG (Amnesty International [4], Ligue des Droits de l’Homme [5]…) ;
des associations et groupements divers  (La Quadrature Du Net [6],  l’Ordre des Avocats de Paris [7]…) ;
et bien d’autres citoyens consternés qui se rassemblent pour protester (manifestation à Paris le 13 avril [8]) ou qui s’expriment sur les réseaux sociaux, sites de médias, et sites gouvernementaux (où une censure des opposants est suspectée [9]).

Pourquoi ce projet de loi et pourquoi s’y opposer
Ce projet est surtout présenté comme permettant « l’amélioration de notre capacité à détecter les activités des djihadistes »[10] et exploite les craintes des Français suite aux attentats de janvier. Chose « amusante », Charlie Hebdo s’oppose à cette loi [11]. Mais cette loi n’est pas sur le terrorisme, c’est d’abord et surtout une loi sur le renseignement, c’est-à-dire sur la capacité de surveillance du gouvernement.
Globalement, et sans exagérer, cette loi autorise le gouvernement à :
surveiller tout le monde : le terme « surveillance » est contesté. Évidemment, il n’y aura pas d’humains pour contrôler tous vos messages et appels… En revanche, il y aura des « robots » (algorithmes, dans les actualités on parle de « boites noires ») qui traiteront les données en masse, et qui sauront repérer les messages suspects parmi tous ceux que tout le monde échange. Je vous laisse juger si c’est de la surveillance ou pas. Les messages seraient suspects pourquoi ? Parce qu’ils contiennent des mots-clef ? Parce qu’ils sont écrits dans une certaine langue ?… selon ce qu’on « demandera » aux robots, les agents du renseignement pourront vous espionner sans même l’autorisation d’un juge (une signature du premier ministre suffira).
espionner n’importe qui : Manuel Valls avance que la surveillance sera « ciblée ». Le problème, c’est qu’elle sera ciblée sur des personnes portant atteinte aux « intérêts économiques, scientifiques et industriels majeurs » ou à « l’indépendance nationale, l’intégrité du territoire et la défense nationale » [12], c’est-à-dire n’importe qui. Ah, et aussi aux « personnes appartenant à l’entourage de la personne visée [qui seraient] susceptibles de jouer un rôle d’intermédiaire, volontaire ou non, pour le compte de celle-ci ou de fournir des informations », c’est-à-dire tout le monde, non ?
Et la lutte contre le terrorisme ? Une jolie blague. Comme l’explique très bien Ordre Spontané [13], cette surveillance de masse suis l’exemple de la NSA aux États-Unis d’Amérique. Une loi qui a tout l’air d’être très coûteuse [14] et pas très efficace…

Peut-être que tout ça ne vous alarme pas, après tout, vous n’avez « rien à cacher »
Aujourd’hui, on a l’impression qu’on a rien à craindre, on reproche aux politiques d’être inefficaces, ou tout au plus corrompus financièrement. Benjamin Bayart demande à propos de cette loi : « Qu’en fera le prochain gouvernement en fonction de sa couleur politique ? […] Qu’est-ce qu’il mettra comme « mouvement politique » qui lui déplaise ? Et ça moi ça me fait peur. » [15]. Et il a raison, cette loi qui permet au gouvernement de recueillir n’importe quelle information sur le territoire est dangereuse : elle permet un contrôle total de la population, dans la plus stricte légalité. L’Histoire dérape vite, avons-nous envie de la voir déraper avec un gouvernement omniscient ?
Pour illustration, avec une surveillance comme ça, le printemps arabe n’aurait jamais eu lieu puisque le moindre opposant au gouvernement aurait été repéré.
Si vous pensez encore que vous n’avez rien à cacher, et si vous ne voyez pas ce qui nous alarme dans le fait d’être surveillés, je vous invite à lire les articles d’Elzen [16],et ceux qu’il cite : celui d’InternetActu [17], de reflet.info [18] et de rue89 [19].
Ah, et puis contrairement à ce que dit notre ministre le l’intérieur Bernard Cazeneuve [20], la vie privée est une liberté fondamentale. Depuis quand le gouvernement peut balayer d’un revers de main une liberté fondamentale ? De quoi on nous privera demain ? Nous avons le droit de dire un secret à l’oreille de quelqu’un, et nous avons le droit d’envoyer un mail sans qu’il soit lu ! En fait, la loi pourrait très bien violer la Constitution : elle n’a pas été vérifiée par le Conseil Constitutionnel [21]. À noter qu’aux dernières nouvelles, François Hollande a fait appel pour vérifier la conformité de cette loi à la Constitution [22].

Et maintenant ?
Le vote solennel de cette loi aura lieu le 5 mai 2015, il est donc encore temps d’agir.
Nous organisons un rassemblement citoyen à Lyon, place des Terreaux, le samedi 2 mai à 15h avec l’aide et le soutien de nombreuses associations.
Toute personne présente sur la place avec nous, même pour 15 minutes, sera utile : la manifestation à Paris le 13 avril a été entendue, c’est à nous de jouer maintenant !
La Quadrature Du Net invite aussi à contacter vos députés pour leur faire par de vos inquiétude [23] (c’est très facile à faire sur sous-surveillance.fr). C’est une loi extrêmement importante, nos représentants doivent le comprendre !

Mieux comprendre
Je vous invite à écouter Quota_atypique (entretien de 30 min à RadioCanut) [24].
Ou encore à visualiser la vidéo explicative de France Bleu, qui est très neutre  [25].

Aller aux sources officielles
Vous pouvez jeter un œil à ce qui s’est exactement dit à l’Assemblée Nationale en lisant les comptes-rendus [26].

.

.

Qui sommes-nous ?

.

Pour la plupart nous sommes de simples citoyens, comme vous, ayant décidé de faire entendre notre voix contre ce projet de loi qui nous priverait de nos libertés…

Mais voici quelques associations qui nous soutiennent :

laquadrature-net_titre_carre_moyen_cadre

Internet et liberté

Entreprises du Numérique Libre en Rhône-Alpes

Entreprises du Numérique Libre en Rhône-Alpes

Pomouvoir le logiciel libre
Pomouvoir le logiciel libre

ALDIL

Association Lyonnaise pour le Développement de l’Informatique Libre

La Mouette - Pour une bureautique libre

La Mouette – Pour une bureautique libre

Conscience et Impact Ecologique

Conscience et Impact Ecologique

Logo CoLibre

CoLibre – Communiquer l’esprit libre

ffdn.svg

Fédération FDN – Fournisseurs d’accès Internet associaitifs

Framasoft.200px

Animateurs de solutions libres – Degooglelisateurs

AtelierInternetLyonnais

Atelier Internet Lyonnais

Illyse

Fournisseur d’accès associatif Lyon et Saint-Etienne

Laboratoire Ouvert Lyonnais

Laboratoire Ouvert Lyonnais

Amnesty International

Amnesty International

Ligue des Droits de L'homme

Ligue des Droits de L’homme

Parti Pirate

Parti Pirate