Archives pour la catégorie Biens communs

Fabrique des communs ! Programme de la journée du 17 septembre

Le programme de la journée du 17 septembre est en ligne et disponible !!!

Vous pouvez le consulter et le télécharger et programmer votre journée pour la Fabrique lyonnaise des communs !

Rendez-vous le samedi 17 Septembre à partir de 9h30 à la MJC Monplaisir pour une grande journée d’activités et de réflexions collectives !

La fabrique lyonnaise des communs

Réunion de préparation pour “La fabrique lyonnaise des communs” le 21 juin à 18H00 à la MJC Monplaisir

meeting-1019995_640

La journée de rencontre et d’expérimentation “La fabrique lyonnaise des communs” se déroulera le samedi 17 septembre 2016 à partir de 9H30 dans les locaux de la MJC Monplaisir (25 avenue des Frères Lumière, Lyon 08). 25 collectifs ou personnes intéressées se sont d’ores et déjà engagés à venir, Si vous souhaitez rejoindre cette dynamique, il est possible de proposer une ou plusieurs activités sous différentes formes : animations, ateliers de pratique, mini-conférences, stands d’informations, démos, etc.

La date de réunion pour la préparation de l’événement est fixée au mardi 21 juin à 18h00 à la MJC Monplaisir (salle Lucie Aubrac – 25 avenue des Frères Lumière, métro Sans Souci).

Le collectif “Lyon en communs” se tient également à votre disposition par téléphone au 04 72 78 35 93 du lundi au vendredi de 9h30 à 17h, ou par mail à l’adresse contact.lyon@tempsdescommuns.org.

Les communs à l’assemblée générale du CIRIDD, le 23 juin à 18H30 à Saint-Etienne

ag_title

Pionnier de l’innovation, notamment dans le domaine de l’économie de la fonctionnalité et de l’économie circulaire dans la région, le CIRIDD (Centre International de Ressources de d’innovation pour le développement durable) fera connaître les communs lors de sa prochaine assemblée générale annuelle.

Assemblée Générale du CIRIDD, Visite, Cocktail
Jeudi 23 juin 2016
(à partir de 17h)
Le Théâtre Libre
48 rue Désiré Claude
42000 Saint-Étienne
(proche Université Jean Monnet Tréfilerie)

Plus d’info : https://www.ciridd.org/articles/inscription-a-lag-du-ciridd-le-23-juin-2016.html

Temps des communs à Lyon : La Fabrique Lyonnaise des Communs le 17 septembre 2016 à la MJC Monplaisir !

Ça prend forme !

La Fabrique Lyonnaise des Communs

 

Dans la dynamique du Festival « Le Temps des Communs » 2015, nous souhaitons organiser une journée de rencontres pour tous ceux qui se sont impliqués dans les précédentes éditions du festival. Il s’agit de donner à voir à tous les publics comment se réalisent concrètement des expériences de « communs ». (prénom) nous a informés de votre intérêt pour cet événement.

Cette journée aura lieu le 17 septembre 2016 dans les locaux de la MJC Monplaisir (25 avenue des Frères Lumière, Lyon 08). Nous sérions heureux que vous puissiez y participer. Pour cela, vous avez la possibilité de proposer une ou plusieurs activités sous différentes formes : animations, ateliers de pratique, mini-conférences, stands d’informations, démos, etc.

Pour tout renseignement complémentaire, merci de nous joindre par mail à l’adresse contact.lyon@tempsdescommuns.org.Logo déclinaision lyonnaise

Le temps des communs est aux JDLL 2016 – Journées Du Logiciel Libre

Bannière JDLL 2016

JDLL 2016, c’est le rendez-vous des opportunités de faire des choses ensemble, de partager le numérique, de développer non seulement les logiciels mais leurs usages, la manière de les distribuer et de les produire sur la base d’une liberté émancipatrice et créative de connaissance et d’activité.

Cette année, le Temps des Communs sera présent pour rencontrer toutes celles et tous ceux qui s’inscrivent dans cette dynamique d’une nouvelle façon de travailler, collectivement, de manière ouverte et participative pour rendre accessible à toutes et tous le monde du numérique comme commun à co-construire.


  • Nous aurons un stand tout au long des deux jours pour articuler le libre et le commun dans une synergie productive.
  • Dimanche, 16h30-17h [Salon] : Une conférence de bilan et perspectives du Temps des Communs est prévue au Salon. Animée par Claire Brossaud entourée de l’équipe TdC.
  • Dimanche, 17h-18H [Salle EPN] : Un atelier est proposé autour du collectif qui se constitue en commun autour du logiciel libre de transcription braille : NATBRAILLE. Animé par Alain Mille (NatBraille et TdC) et Vivien Guillet (NatBraille).

 

Proposer vos idées…

… pour les ateliers des communs de la MJC Montplaisir

Samedi 17 octobre 2015, 9H – 17H

Proposez un thème sur lequel vous aimeriez construire un commun (eau, éducation, culture, déplacement énergie, alimentation, poésie, information, journalisme, loisirs, solidarité, sport, santé, ….), vos débuts de réalisation, vos questions, …  en écrivant à morgane@tempsdescommuns.org avec le sujet “ATELIERS DES COMMUNS”.

Une journée ludique et participative !

Un sujet proposé par Laurent : Qui, mieux que toi…création poétique partagée. Fragile-Bruised-Heart-Typography

renseignez-vous :

Le jardin d’Yvonne : un bel exemple…

pour les ateliers des communs

Samedi 17 octobre 2015, 9H – 17H

Renseignez-vous :

Un commun ? Exemple du Jardin Partagé

Prenons le cas du Jardin d’Yvonne, un jardin partagé créé récemment (2014) à Villeurbanne à l’initiative de l’association Les Jardins en Transition et avec l’accompagnement de l’association Passe Jardin. Cette description est issue des informations du blog du jardin et de l’interview de Anne une usagère du jardin. Merci à elle !

Ce jardin partagé est un “commun” car :

  • c’est l’usage du jardin qui est commun : le terrain (un ancien garage) est la propriété du Grand Lyon avec une convention avec Villeurbanne pour son utilisation.
  • l’accès au jardin est ouvert : une cotisation de 1 à 10 euros par an. Pas d’autre condition que d’être intéressé à l’usage du jardin ( pas de critère de lieu d’habitation par exemple). Un commun n’est pas une communauté, c’est un processus commun pour l’accès à une “ressource”. A l’entrée, un panneau explique le fonctionnement et invite aux permanences. Chacun est bienvenu pour s’intéresser au jardin.
  •  L’association qui s’est constituée  fonctionne de manière classique (AG/CA et bureau) mais la vie  en commun du jardin s’organise autour de réunions mensuelles (avec des exceptions pour les vacances) et surtout des permanences sur place pour travailler, discuter et décider ensemble. Les questions, les projets, les permanences, les travaux, les événements, les relations avec le tissu institutionnel et associatif, …, bref,  toutes les questions sont discutables par tous et les décisions prises en … commun.
  • Pour représenter les usagers, les membres désignés ont une délégation de discussion, mais il va de soi que la décision sera prise en commun. Ce n’est pas une délégation de décision. Cette question a d’ailleurs surpris quand elle a été posée tant “ça allait de soi”.
  • Pour accéder au jardin, il suffit d’avoir le code du cadenas. Chacun peut réaliser les tâches pour lesquelles il s’est engagé. La confiance mutuelle est à la base du projet.
  • Les usagers du jardin se synchronisent et communiquent en utilisant le web et le courrier électronique naturellement, mais aussi l’ardoise et le tableau blanc… 
  • L’usage du jardin est l’occasion d’une formation mutuelle.  Le web mais aussi le travail en commun se complètent pour faciliter la formation mutuelle.
  • Le modèle économique est sain et robuste : un soutien de la ville de Villeurbanne en proportion des 360 m du jardin, les cotisations et quelques subventions liées à des services rendus (par exemple un composteur ouvert au public), beaucoup de récupération et de fabrication locale par les usagers.
  • Le jardin partagé s’inscrit dans l’activité institutionnelle (fête de la musique par exemple) mais aussi dans l’activité des autres jardins partagés et d’une manière générale dans l’activité des autres expériences fonctionnant avec ce même principe du commun  (comme un bar coopératif par exemple). Un commun s’inscrit en effet naturellement dans un tissu de communs organisé aussi bien dans sa dimension verticale (sur des critères de regroupements territoriaux ou fédératifs) et horizontale (sur des critères d’intérêts commun ou de localité).

Le plus important sans doute est la qualité de l’expérience sociale et humaine.

Anne s’enthousiasme : « Pour moi, c’est un sas de décompression. C’est le jardin des possibles. J’y existe pour de vrai.»

Cette notion du tiers lieu (lieu différent de la maison et du travail) comme lieu de vie et d’organisation de la société est caractéristique des communs. Chacun y trouve une place responsable dans un collectif actif.

Anne tient à citer la devise choisie collectivement pour le jardin  « Cultivons le partage, partageons les cultures ».

Nous remercions Anne de s’être prêtée à l’interview pour établir cette rapide description.

yvonne_travail_collectif

Travail collectif pour les pommes de terre.

Affiche pour l'apéro d'Yvonne (jardin partagé)

L’affiche pour l’apéro des voisins au jardin d’Yvonne

Réunion de travail au jardin d'Yvonne

Une séance de travail collectif autour d’une table dans le jardin d’Yvonne

Tags: ,

Ateliers des Communs (17 octobre 2015)

Ateliers des communs à la MJC Monplaisir

Samedi 17 octobre 2015, 9H – 17H

Les Ateliers des communs sont l’occasion de co-construire des projets de communs.

Nous partagerons nos idées et imaginerons leur fonctionnement.

Une journée ludique et participative !

Renseignez-vous :

Organisation de la journée :

  • 9h Accueil
  • 9h30 Présentation/discussion libre des idées de communs
  • 10h30 Choix collectif des communs à concevoir
  • 11h Début des ateliers de conception des communs retenus
  • 12h30 Repas en commun !
  • 13h30 Ateliers
  • 16h Présentation des communs conçus
  • 17h Goûter de fin des ateliers des communs

 

Proposez un thème sur lequel vous aimeriez construire un commun (eau, éducation, culture, déplacement énergie, alimentation, poésie, information, journalisme, loisirs, solidarité, sport, santé, ….), vos débuts de réalisation, vos questions, …  en écrivant à morgane@tempsdescommuns.org avec le sujet “ATELIERS DES COMMUNS”.

 

Un commun ? Exemple du Jardin Partagé

Prenons le cas du Jardin d’Yvonne, un jardin partagé créé récemment (2014) à Villeurbanne à l’initiative de l’association Les Jardins en Transition et avec l’accompagnement de l’association Passe Jardin. Cette description est issue des informations du blog du jardin et de l’interview de Anne une usagère du jardin. Merci à elle !

Ce jardin partagé est un “commun” car :

  • c’est l’usage du jardin qui est commun : le terrain (un ancien garage) est la propriété du Grand Lyon avec une convention avec Villeurbanne pour son utilisation.
  • l’accès au jardin est ouvert : une cotisation de 1 à 10 euros par an. Pas d’autre condition que d’être intéressé à l’usage du jardin ( pas de critère de lieu d’habitation par exemple). Un commun n’est pas une communauté, c’est un processus commun pour l’accès à une “ressource”. A l’entrée, un panneau explique le fonctionnement et invite aux permanences. Chacun est bienvenu pour s’intéresser au jardin.
  •  L’association qui s’est constituée  fonctionne de manière classique (AG/CA et bureau) mais la vie  en commun du jardin s’organise autour de réunions mensuelles (avec des exceptions pour les vacances) et surtout des permanences sur place pour travailler, discuter et décider ensemble. Les questions, les projets, les permanences, les travaux, les événements, les relations avec le tissu institutionnel et associatif, …, bref,  toutes les questions sont discutables par tous et les décisions prises en … commun.
  • Pour représenter les usagers, les membres désignés ont une délégation de discussion, mais il va de soi que la décision sera prise en commun. Ce n’est pas une délégation de décision. Cette question a d’ailleurs surpris quand elle a été posée tant “ça allait de soi”.
  • Pour accéder au jardin, il suffit d’avoir le code du cadenas. Chacun peut réaliser les tâches pour lesquelles il s’est engagé. La confiance mutuelle est à la base du projet.
  • Les usagers du jardin se synchronisent et communiquent en utilisant le web et le courrier électronique naturellement, mais aussi l’ardoise et le tableau blanc… 
  • L’usage du jardin est l’occasion d’une formation mutuelle.  Le web mais aussi le travail en commun se complètent pour faciliter la formation mutuelle.
  • Le modèle économique est sain et robuste : un soutien de la ville de Villeurbanne en proportion des 360 m du jardin, les cotisations et quelques subventions liées à des services rendus (par exemple un composteur ouvert au public), beaucoup de récupération et de fabrication locale par les usagers.
  • Le jardin partagé s’inscrit dans l’activité institutionnelle (fête de la musique par exemple) mais aussi dans l’activité des autres jardins partagés et d’une manière générale dans l’activité des autres expériences fonctionnant avec ce même principe du commun  (comme un bar coopératif par exemple). Un commun s’inscrit en effet naturellement dans un tissu de communs organisé aussi bien dans sa dimension verticale (sur des critères de regroupements territoriaux ou fédératifs) et horizontale (sur des critères d’intérêts commun ou de localité).

Le plus important sans doute est la qualité de l’expérience sociale et humaine.

Anne s’enthousiasme : « Pour moi, c’est un sas de décompression. C’est le jardin des possibles. J’y existe pour de vrai.»

Cette notion du tiers lieu (lieu différent de la maison et du travail) comme lieu de vie et d’organisation de la société est caractéristique des communs. Chacun y trouve une place responsable dans un collectif actif.

Anne tient à citer la devise choisie collectivement pour le jardin  « Cultivons le partage, partageons les cultures ».

Nous remercions Anne de s’être prêtée à l’interview pour établir cette rapide description.

yvonne_travail_collectif

Travail collectif pour les pommes de terre.

Affiche pour l'apéro d'Yvonne (jardin partagé)

L’affiche pour l’apéro des voisins au jardin d’Yvonne

Réunion de travail au jardin d'Yvonne

Une séance de travail collectif autour d’une table dans le jardin d’Yvonne

Le Temps Des Communs 2015 Lyon recherche Chargé de développement stagiaire

frise_lyonBC2015-500pxLe chapître lyonnais du festival le Temps des Communs qui aura lieu en octobre 2015 recherche un(e) chargé(e) de développement pour

  • développer la dynamique territoriale locale et régionale du festival en lien avec le réseau francophone et les acteurs de terrain
  • coordonner et animer le réseau sur le territoire du Grand Lyon et en région Rhône-Alpes
  • soutenir des initiatives ou événements par un appui spécifique aux porteurs de projets
  • promouvoir la communication du festival auprès des partenaires « presse » et institutionnels
  • appuyer l’organisation de deux initiatives transverses du festival : un colloque-forum « Lieux
    Communs » visant à questionner les liens entre « Territoires, ville contributives et Communs »
    et un Camp sur la fabrication de Communs.

Durée du stage :  6 mois
Localisation : MJC Monplaisir (Lyon)
Profil : De niveau Master, le/la stagiaire est issu, de préférence, d’une formation en développement territorial ou en communication événementielle. Sensibilisé(e) aux alternatives sociales, solidaires, collaboratives ou écologiques, il/elle possède des compétences relationnelles et organisationnelles.
Date limite de réception des candidatures : 22 mars 2015

Télécharger la fiche Chargé(e) de développement stagiaire

Tags: , , ,

Lyon en Biens Communs 2015 : Réunion de lancement

lyonBC2015-500px

Réunion de lancement

mardi 21 octobre 2014
à partir de 20H00

au bistrot “Chez Thibault”, 80 rue Montesquieu, dans le 7ème arrondissement (métro Saxe Gambetta).

 

L’ordre du jour sera le suivant :

  • présentation du festival francophone édition 2015
  • brainstorming sur l’édition lyonnaise
  • modalités d’organisation (financements, partenariats, etc.)
La salle nous est mise à disposition en échange d’une consommation. Si vous souhaitez vous restaurer ce soir là, merci de contacter directement le bistrot pour réserver : 04 78 69 41 35.

Tags: ,